L’équipe

Qui se cache derrière Abiding Bridge ?

illustration représentant Eli

Elizabeth Maler

CEO – Fondatrice

Depuis 5 ans déjà dans l’industrie du jeu vidéo, Elizabeth est la co-autrice des jeux A Normal Lost Phone et Another Lost Phone: Laura’s Story. Titulaire d’un Master de l’ENJMIN (gestion de projet, ergonomie du jeu vidéo), elle a aussi dirigé un laboratoire de playtests et donné de nombreuses conférences tout autour du globe.

pictogramme linkedin
pictogramme twitter
illustration représentant Selene

Selene Tonon

COO

Selene est ingénieure en développement logiciel, enseignante de programmation dans une école de game-design, et animatrice de podcasts. Conceptrice de jeux, elle a aussi traduit Monsterhearts 2, co-écrit « Jouer des parties de jeu de rôle » (Lapin Marteau, 2017), et fondé la Queervention, première convention de jeu de rôles LGBTI+ en France.

pictogramme linkedin
pictogramme twitter
illustration représentant Eva

Eva Vesschemoet

Graphiste

Alternante en Direction Artistique Web, Eva est issue d’un cursus de trois ans dans le design graphique. Elle a travaillé dans deux agences numériques (applications mobiles, web). Le domaine du jeu vidéo l’a toujours fascinée. Elle aime également dessiner, ce qui lui a donné cette passion pour la création et l’envie d’en faire son métier.

pictogramme linkedin
pictogramme twitter

Qu’est-ce qu’Abiding Bridge ?

Une maison d’édition de jeu vidéo indépendant

Nous pouvons permettre à votre jeu de sortir bientôt !

En tant que maison d’édition, nous vous proposons des formations, du conseil, et même un accompagnement personnalisé. L’objectif : conclure un véritable partenariat afin de développer ou de finaliser votre jeu, et de le présenter à ses futur-e-s joueuses et joueurs.

Vous n’aurez même pas besoin de créer de société pour cela : s’inspirant du modèle d’autres industries créatives, nous appuyons nos collaborations sur le système des droits d’auteur. Nous sommes une entreprise de l’économie sociale et solidaire. Nos idéaux de justice sociale nous portent dans le désir d’encourager, par les cultures ludiques, le pouvoir d’agir des personnes marginalisées.